index du site

Le TOURISME AÉRIEN c'est un survol motorisé bruyant durant 3 minutes à chaque fois que 1 à 6 touristes visitent les lieux  Autant de bruit pour si peu de personnes à la fois explique que si peu que 50.000 touristes par an deviennent des heures de perturbation   pour tous, alors qu'ils sont qu'une minorité.

Le constat, les analyses temps fréquence (page1,2), l'évaluation de ce que les lieux ont enduré et endurent encore devrait suffire pour déclarer "PLUS JAMAIS ÇA"

Bien qu'on ne jette pas ici des déchets comme dans bandcochon.re, le bruit n'est pas un truc "propre" dont la trace disparaît aussitôt, au mieux ça laisse un mauvais ressenti des lieux, ça fait se raréfier les oiseaux, ça aide indirectement des espèces envahissantes à remplacer le peu qu'il nous reste d'unique dans nos forêts et encourage des comportements destructeurs de la nature et de la société  Et les nuisances sonores, celle ci comme d'autres ça coûte cher (dévalorisation, santé, le bruit = 800 euros/an/habitant de frais de santé en France)

Comment ne plus faire jamais ça? Il existe des solutions

Mais il ne semble pas qu'on prenne même pas cette voie nuancée et "on" refuse apparement de dialoguer sur la question de contraindre (pas interdire, mais au moins contraindre pour borner la nuisance entre des limites permettant de partager les lieux),

"limiter c'est interdire", alors il n'y a pas de dialogue... Tout est resté comme "avant", jusqu'à que ça crashe pour une autre raison...




index du site
situation au moment de la revue du site internet.

C'EST BON À SAVOIR: c'est AUSSI DANGEREUX QUE LES REQUINS..
 
LE TOURISME AÉRIEN; LE SCOOP: ÇA FAIT DU BRUIT!
exemple: Arrivée des hélicos de tourisme sur Cilaos. Et cela peut durer UNE MATINÉE  ...
  Croyez vous que c'est comme ça de temps en temps? Non, c'est LE QUOTIDIEN. Voici le temps que ça dure tous les jours tant que la météo le permet..sauf peut être quand les touristes ont le rhume... Spectrogrammes.

 À propos du paysage acoustique
On a installé une pollution sonore globale pour du tourisme, du loisir, dans un cadre particulier: un temple de silence peuplé d'oiseaux rares et discrets unique au monde, dans un paysage qui devaient être "le paradis des randonneurs", et préservé d'un tourisme trop impactant (que signifie "Parc National Inscrit au Patrimoine Mondial), si c'est pour le "vendre" sans même "limiter les effets négatifs de l'économie"? À croire que l'Unesco et le Parc National ne sont que pour... faire "bien"..

Exemples et réflexions sur CETTE NUISANCE


LES SOLUTIONS? (et encore, c'est en ménageant la chèvre et le chou pour pas trop fâcher les investiteurs...)




TOURISME AÉRIEN: archives (exemples de nuisance sonore 2017-2018, extraits, observations)
Page enrichie d'un retour sur la sonothèque en squatant YOUTUBE.

FACTEURS AGGRAVANTS LES NUISANCES.

- ÉTALEMENT TEMPOREL
 les hélicoptères ou avions passent 1 à 1 à quelques minutes d'intervalle: pour relativement "peu" d'aéronef, la matinée entière y passe, et pour quelques un de plus, l'après midi est également gâchée.

ATTENTION ON NE PEUT PAS considérer comme calme les moments de calme entre des survols d'hélico: on n'a pas la sensation de quiétude et de calme quand ce n'est calme que pour reccomencer dans quelques minutes.
C'est pourquoi on pose dans cette étude que au delà de 10% du temps occupé par des survols répétés plus de 2 fois par heure, on n'a plus de retour au calme. 10% temps occupé = 1 survol de 3mn de durée toutes les demi-heures.
Au delà de 8 survols en 4 heure, même à une demi-heure d'intervalle, apparaît un phénomène de répétition. C'est pourquoi des survols isolés, même moins souvent que cela sont surnuméraires du moment qu'on a dépassé ce seuil de durée cumulée associé à un grand étalement temporel. Il vaudrait donc mieux que les passages soient, même et surtout si nombreux, le plus possibles groupés dans une fenêtre météo favorable où sont ensemble bonne visibilité et air non-turbulent, c'est à dire entre 7h et 8h, pas plus.

- Prestations de courte durée au départ de Pierrefond: provoque un aller + un virage + un retour et un pilotage plus bruyant: nuisances quintuples.
Dans les faits récents, la ville de St-Pierre même est impactée par ce type de manoeuvre (catastrophique avec un hélicoptère de type H130 en raison de ses caractéristiques techniques)

- Engin peu efficaces à faible rapport nuisances/service, autogire, paramoteurs, hélicos avec peu de places: plus de passages pour moins de tourisme.

- Hélicoptères d'une conception plus bruyante (les EC130, H130 et H120): nuisances exarbées en virage et en descente, plus de vibration, plus de flapping, la généralisation de ce type d'hélicoptère contribu à un accroissement de la nuisance.
Cela s'est aggravé en octobre 2019 avec encore des ajouts de ce modèle d'hélicoptère, mais le paramètre le plus "nuisant" (vibrations de 20Hz et quelques harmoniques) est sous estimé (d'un facteur 10.000) à cause de la pondération A des sonomètres, ce qui permet de les nier aussi superbement qu'on a ignoré les NOx des moteurs diesels au contrôle technique!!!

LES ARGUMENTS SANS CESSE DÉNIÉS.

Dans un contexte de propagande, de mauvaise foi et d'un aveuglement de la population locale ou touristique, nous devons ignorer en effet les points suivant.

- Dégradation écologique: que le bruit fasse des dégâts? Allons donc... "Ce qui me dérange c'est qu'on se sert des oiseaux pour régler le problème des humains" nous a annoncé l'ornithologue du Parc National vers 2015 (les oiseaux s'en foutent: ils s'adaptent, regardez les moineaux!!!). Le merle Maurice s'adapte très bien... lui.
 
- Dégradation sociale à cause de l'ambiance que cela engendre (et janvier 2020 peu impacté par le bruit aérien, et paisible en pleine vacances d'été tend à démontrer que on met moins la sono forte, les chiens hurlent moins... quand il n'y a pas les vibrations continuelles des aéronefs pour donner le ton): même si "tout ça" nous "passe au dessus de la tête", ça donne le ton à l'ambiance général de bien être social ou de zone à bordel...

- Dégradation économique au niveau local du fait qu'une certaine approche touristique dépendante de la paisibilité des lieux a été TOTALEMENT sacrifiée mais puisque le commerce marche bien avec les touristes qui viennent quand même... on en fera "fi" (la gentrification qui en découle profite à la classe dirigeante, ça les arrange en plus..)...

C'est au dessus des Réserves naturelles et du Parc National que c'est le plus permissif: possibilité de voler à 1000 pieds/sol, Las de parler en mètre, on a plutôt pris son pieds, et tapé dans le 1000: les oiseaux s'adapterons, et si il y a de la longose et du merle-maurice c'est bien assez tropical pour vendre de l'exotisme, regardez les touristes, c'est ça qu'ils prennent en photo, et ils sont scandalisé de voir des locaux en faire de la purée...

Les autorités ouvrent actuellement la voie à l'augmentation et à la pérénisation de l'usage de l'hélicoptère "dont les résultats économiques sont "positifs" pour un taux de nuisance faible, voir négligeable", et puis tant qu'on y est, disons carrément que les nuisances dans les écarts sont insignifiantes car ponctuelles!!!

(Voir les sonogrammes pour évaluer comment s'est organisée cette nuisance dans le temps chaque jour.)

Les cirques sont les plus vulnérables, caisses de résonnance à cause du relief, ils attirent les aéronefs par ce qu'ils sont beau, mais aussi la nuisance sonore y a un impact beaucoup plus multiple et simultané sur des habitants, des touristes, et des espaces naturels.

le bruit ambiant cautionne le fait de ne pas prendre de précautions quant aux bruits causés par les particuliers: faire du bruit est la réponse naturelle à l'invasion sonore, commençant par monter sa sono pour l'entendre malgré tout dans sa cour. Il est parfaitement normal de passer le rotofil avant 7h du matin si on en est déjà au 5 eim hélico... etc... ainsi, la population tire un "bénéfice" de ce bruit ambiant: la liberté de ne plus tenir compte de l'entourage et de "jeter" son désordre sans se préoccuper des autres, un peu comme on le fait avec les déchets photographiés par "bandcochon.re", faire du bruit est comme jeter ses papiers sans faire attention... ça devient tout simplement la zone.

- cette ambiance a contribué à retirer l'attrait spécifique de CILAOS (bon vivre ensemble, calme et spiritualité des lieux), et l'a sérieusement dévalorisé: spirituellement et même socialement CILAOS est en ruine, on dira que c'est pour d'autres causes certes mais l'ambiance compte aussi...

important: CETTE NUISANCE A COÛTÉ TRÈS CHER (financièrement), tout simplement par la dévaluation immobilière
des lieux (et du coût des travaux à faire pour se protéger des nuisances, + le préjudice de ne plus disposer de la nature et de l'extérieur dans le calme).


Compte tenu de la situation par rapport à ces archives.

EN FÉVRIER 2020 nous sommes encore sous le "choc" de l'enfer qu'à été fin 2019, pire encore que les années précédents où pourtant 2017 a été dramatique. Mais ça semble du passé, car janvier février sont calmes et on a l'illusion d'une situation presque "normale".
Mais, comme d'habitude, ce n'est qu'une amélioration "forcée" par une crise (le virus des chinois), la météo, le "manque" (on s'en passe très bien) des bateaux de croisière... Rien n'est encore fait pour que ça ne reccomence pas comme dans ces exemples, retrouvés peu à peu dans notre sonothèque. Il s'avère aussi que les dégâts sanitaires sont connus pour bien moins que ce que nous subissons parfois au quotidien pendant des mois: l'impact des sons de basse fréquence est ici un risque sanitaire. De nouveaux éléments se sont ainis rajouté au témoignage de ce passé cumulé traduit à travers des observations (enregistrements + spectrogrammes): ce qui s'est passé devrait signifier "plus jamais ça".

Depuis 2018 tout s'organise pour intensifier à chaque rush touristique les rotations d'hélicoptères, les bases de départ se regroupent près de St-Pierre "pour rendre le survol vers CILAOS et LE VOLCAN moins chères", et la nuisance s'étend au bras de la plaine , Entre Deux, Notre Dame de la Paix sont plus impactés que dans un passé proche, et des gens rapportent de plus en plus des déposes pour pique niques ou mariages (apparition de l'hélico weeding) dans les coins les plus isolés (Bras de la Plaine) et St-Pierre subit des virages d'hélico H130 qui ébranlent les maisons, même en bas, même sans les résonnance de la montagne: les prestations personalisées augmente l'intrusivité et l'étalement de la nuisance et la façon de piloter pour faire du sensationnel est insultante pour les gens survolés...Cela a du bon: "on" commence à se rendre compte a quel point ça fait chier et pas qu'à CILAOS et l'espoir renait d'être enfin entendu sur cette question.


VOIR LA SOLUTION URGENTE


Connait-on l'émergence acoustique (de combien la pollution sonore dépasse le bruit ambiant "sans la nuisance", surtout en forêt ou dans les lieux rureaux). La référence, c'est le "désordre la ville" et la remarque d'usage pour répliquer est "il ne faut pas vous plaindre, vous en avez de la chance, c'est bien pire à Paris"... "Le bruit i dérange pas à moins l'a fait l'habitude", et "ça fait l'animation"...



ARCHIVE -> mi 2018

LE TOURISME AÉRIEN (voir et écouter, vidéo calée à 70s du début: au début, le calme sans la nuisance)
Voir les sonogrammes pour évaluer comment s'est organisée cette nuisance dans le temps chaque jour. En hiver 2018 ça s'est aggravé: ça dure encore plus tard et l'après-midi est concernée
écoutez des exemples (attention, un rendu réaliste seulement approché avec une installation qui rend les sons graves, pas avec les mini-enceintes incorporée d'un ordinateur portable ou le téléphone!!!)
Les oiseaux sont probablement très perturbés.



DES AÉRONEFS ENCORE PLUS NUISANTS QUE "NORMALLEMENT" (en 2010-2019)


- le gyrocoptère sert pour 1 à 2 visiteur par jour mais fait autant de bruit cumulé que 5 à 10 hélicoptères transportant 30 à 60 personnes.
CE TYPE D'ENGIN DEVRAIT ÊTRE INTERDIT (énormément de nuisance pour 1 ou 2 personnes!!!)
gyrocoptere


- Deux appareils bipale de type robinson, de couleur noir, qui font systématiquement leur passages en flapping (pales qui claquent l'air, lors d'une entrée par CILAOS via leTaïbit ou salazes suivi d'un demi tour vers le nord)

- un avion immatriculé F-ODLS de type PA-28 à échappement libre, pour cet aéronef là la façon de piloter joue énormément.


- Des hélicoptères avec fenestron provoquent un effet de sirène et faisant plus de vibration de 20Hz, ce sont les EC130B4 ou "H130" et les "H120".

il semble que ces hélicos ont été tropicalisés (puissance augmentée et du coup, perte de leur "discrétion acoustique" depuis fin 2014. Ils ne faisaient pas autant de bruit quand ils étaient neufs (ou c'est peut être la confusion avec les "nouveaux" H130 visuellement quasi identiques).

LES NUISANCES DE CES ENGINS ONT EXPLOSÉ FIN 2014 et octobre 2019 voit encore leur proportion augmenter (encore plus de H130, bruit rappelant les lourds engins militaires "phanter"). Les vibrations plus puissantes les rendent très intrusifs à l'intérieur des habitations.

2018-02-07_09-47-13-helico-extremement-bruyant

Ces hélicoptères ont été jugés moins bruyants dans des conditions qui n'ont rien à voir avec leur contexte d'utilisation de CILAOS (en approche, en vol stationnaire, à basse altitude, et lors du survol du Grand Canyon hors condition tropicales, et avec le système de mesure des dB(A), pondéré (sons graves minmisés, ce qui est grave, par ce que ça ignore aussi bien les vibrations que le contrôle technique automobile ignore les oxydes d'azotes des diesels!!!
 
En cas de flapping ils s'entendent plus fort dans les maisons et font taire les oiseaux de très loin. Peut être que cela provient du pilotage:
exemple d'un survol de ce type d'engin à curseur-6mn50 20180205_0953-1003.mp3
Le rotor de queue aggrave l'impact en virage et en descente.
 effet de sirène exeemple 1  , effet de sirène exemple 2

De toute façon, l'ensemble ça fait un bruit énorme par dessus le silence des lieux naturels. Le problème sur lequel travailler en priorité est l'étalement horaire



L'EFFET DES GRANDS NOMBRES...
Les hélicoptères font 6 places, le dixième d'un busRemplacer le service d'un bus par des hélicoptères représente 20 rotations, facilement 2 heures de nuisances sonores, pour toute une région, à la place d'un seul bus qui va klaksonner de temps en temps en faisant la route de CILAOS..

Facteurs d'aggravation

Toute contrainte qui limiterait à un endroit l'activité est bien sur rejetée, on est dans une logique de choix politique et touristique qui compte exploiter les avantages de l'hélicoptère. tous savent et considèrent que cette ambiance a façonné l'île pour "vivre avec ça" et que ça fait partie du paysage, et ça arrange bien les gens qui aiment faire du bruit et qui n'ont ainsi plus attention à avoir pour leur voisinage.












,