index

index
dossier-helico
tourisme-aerien-la-reunion.html

code couleur adopté pour faciliter la synthèse des observations (subjectif mais étalonné sur des seuils quantitatifs)
Aussi utilisé pour se repérer dans le tableau d'accès aux analyses: Ces analyses apportent une mesure objective à confronter à cette mesure subjective, la confrontation des mesures aux ressenti permet d'ajuster la notation subjective, afin que cela tend à correspondre.

Code couleur échelle d'intensité sonore lors d'identification un à un d'aéronefs (exemple).

 

exemple vidéo l'effet "poubelle sonore" qui touche CILAOS, séquence vidéo courte de 5mn, que vous imaginerez répétés 10 fois
Exemple audio montrant 10 fois plus:  50 minutes d'enfer acoustique.(page dédiée à cet extrait)
2017-03-15_0727.mp3 plus de 30 survols en 3h (page source).

 
NIVEAU 1 Nettement audible dehors, marque le sonogramme en violet
NIVEAU 2 recouvre le paysage sonore extérieure, mais ne s'entend pas enfermé
, marque le sonogramme en rouge
NIVEAU 3 s'entend même fermé à l'intérieur (double vitrage murs isolés),  marque le sonogramme en orange
NIVEAU 4 s'entend encore même fermé et en plus avec mousse expansive dans les oreilles, marque le sonogramme en jaune clair
NIVEAU 5: absence de quiétude matin et après midi  journée foutue

Étant donné que le sentier liant Mafate à Cilaos est en plein dessous la trajectoire de la plupart des hélicoptères,  les nuisances sur ce sentier sont maximales, et encore bien plus marquées que dans le lieu de la mesure. Que les gens n'entendent pas 20 à 30 survols à la suite est tout simplement difficile à admettre, surtout qu'ils vont ici pour échapper au bruit des moteurs, approcher la nature...
En 2017, avec la hausse très marquée de la nuisance quasi-plus personne témoigne qu'il ya eu "du bruit".


Le "nouveau tourisme" semble constitué de sourds avides de tout visiter dans une course effrénée sans le moindre temps consacrer à écouter la nature (touriste chinois: 2.3 jours de présence sur l'île en moyenne, touriste métro, 10 jours, dont seulement 3 à 5 dans les hauts, ils font alors une marche commando pour aller voir, vite fait..
Si c'est bruyant ils s'en foutent même si ils ne sont pas sourds (le bruit n'est pas une nuisance car pour eux reste occasionnel).
 Tout ce qui ressort de témoignages, d'autant plus si c'est transposé par compte rendu écrit est flou, subjectif: on peut bien faire dire aux gens ce qu'on veut et déformer leur propos, mais la réalité semble que il ne reste plus ici que des sourds qui sont insensibles aux nuisances sonores..

Alors on n'en tiendra donc plus compte que de mesures objectives: enregistrements plus analyse temps-fréquence.



L'évaluation de l'impact cumulé est délicate: tenir compte de l'effet de cumul et de la réplétion


.

texte écrit par Jean Thevenet,