index

L'État des lieux en 2018...


- Forêt: Les zones débarassées des longoses et autres pestes végétales se sont étendues à plus d'un hectare à la Roche Merveilleuse, et les efforts de limitation de l'invasion sont étendus aux abords de la Route de Bras Sec entre Le Bloc et la Forêt de la Mare à Joseph.

- NUISANCES SONORES: en hausse globalement (chiens et hélicos), tapages nocturnes 22h 7h en baisse, mais désormais, le bruit des hélicos monopolise les lieux durant 7H D'AFFILLÉE (de 7h à 14h en juillet 2018)

- HÉLISTATION DE CILAOS les travaux ont commencé.
20180813_154645-.jpg

Hélistation 2018-08-24 PHOTOS
L'emplacement de la future hélistation a un impact acoustique maximal et de grosses répercussions:
- Dans un couloir écologique (route de migration des pétrels)
- Dans une ZNIEF (à intérêt acoustique remarquable)
- À moins de 150m d'habitations (peu isolées, rarement en dur, très vulnérables sur le plan acoustique) et face à une zone très peuplée (Brûlé Marron et pentes habitées donnant sur Mare Sèche, vu de loin, en face, au niveau de la crête des salazes)
- En hauteur, impact acoustique considérable pour le voisinage,
- Dans une zone non constructible depuis le PLU de février 2008
- Modification d'un élément de paysage caractéristique de la région: un piton visible de loin a été applani.
Le site avant travaux (remarquez les maisons juste dessous).
- Elle est destiné aux survols d'urgence en cas de route coupée, mais aussi a  les utilisateurs "POTENTIELS" transports de passagers, hélicoptères privés, héliclubs...
- on se demande bien pourquoi faire une telle structure quand on se pose en hélico où l'on veut (stades, ou devant le CHU), le seul argumentaire est de garer un hélico ici, qui serait basé ici, et qui ne sort du cirque que dans la route est coupée ou sinon intervient en cas d'urgence seulement à l'intérieur du cirque.
- Si c'est qu'une utilisation occasionelle ça va, mais si une activité touristique s'y installe ça sera une énorme nuisance.
- Derrière ce piton c'est la merde, mais la merde était quand même mieux cachée, maintenant que ça ne fume plus (quand ça fumait, avant l'an 2000, le cirque de CILAOS connaissait une pollution près de 50% des jours, supérieure à celle d'une zone industrielle de métropole, avec perte de visibilité importante (sommets moins visibles, dichroïde -le rouge passe, le bleu est diffracté- comme en cas de fumée-volcan), la fumée prend en moyenne 3 jours pour se résorber.


Route de CILAOS: Les pluies de BERGUITA suivies de celles de DUMAZILE ont bien décidé les politiques à oeuvrer pour un réaménagement sur 4km de la route de cilaos des Aloès au Pavillon, à base de ponts (on parle de 4 ouvrages d'arts, 110 millions d'Euros). On perdra de l'aspect pittoresque de cette entrée dans CILAOS, on risquera aussi de perturber quelques peu les poissons, et on aura quelque chose qui sera moins éloigné des aménagement routier communs sur l'île de Madère: il n'y a plus qu'à visionner  sur youtube et google-map le spectaculaire parcours contre la falaise, qu'on ne fera plus en priant...

MARS 2018 cilaos est sinistré par l'isolement du à la pluie et au mauvais état de la route: des modifications de l'écoulement des eaux au Makes (à cause de travaux et d'aménagements divers de détournement des eaux pluviales), les plantes envahissantes sur les remparts (ortochiffon), et Les Makes (longoses) perturbent aussi la circulation de l'eau, c'est des paramètres en plus qui aggravent considérablement la sensibilité de la falaise aux forte pluies entre les Aloès et le Pavillon: jamais la route a eu autant d'éboulements et il est fort probable que la route devra être construite à terme sur un autre tracé.

L'insécurité à chaque grosse pluie ou même en cas de sècheresse à Ilet-à-Furcy surtout, justifient un changement d'itinéraire: avec une route plus fiable on pourra aussi compter sur les touristes qui pourront même venir en période de pluie voir les crapauds.

20180307_122548.jpg
pour eux ça été une bonne saison!

État des lieux en 2017...


Tourisme aérien.

Rien de changé...


 pas d'évolution, plutôt une dégradation. Une longue période a été mesurée jour sur jour de mi décembre 10/12/2017 à mi-mars 13/03/ 2018 pour voir si les contacts à ce propos avec les responsables de l'aviation civile ou le parc national, avaient fait effet.
RIEN, et situation d'Omerta.
AGGRAVATION durant juillet-août 2018 du fait des survols systématiquement TOUTE LA MATINÉE qui durent encore au delà de midi. Un de nos correspondant guide de montagne rapporte que désormais, il n'a même pas à aborder le problème de sa part pour responsabiliser les touristes, mais que c'est bien ses clients qui se plaignent spontanément du bruit: signe que cela gêne même de premier abords désormais. (mais vous rétorquerez en disant que c'est un témoignage personel...)

...
Le gyrocoptère Cet aéronef a recommencé ses survols le 27 mars 2018 après une pause depuis le 20 février 2018.
avril 2018: nuisances anormalement élevées des hélicoptères de type B4 devenus globalement les plus bruyants, occupation de la tranche horaire 6h à 12h (intensivement de 7h à 11h), survols du piton des neige au coucher du soleil.
Non-respect avéré de l'arrêté d'août 2015 relatif à la protection des pétrels "non approuvé cette année par le Parc National selon un agent rencontré sur place" (Ladilafé?).
signalé par des touristes également cette aggravation du coté de Salazie.
Tourisme:  ils plus sensibles à cette nuisance que lors de l'enquête 2014. Ce qui les attire à la Réunion, c'est encore que ça "ne soit pas à comme Maurice, iziba ou Chamonix", mais l'aspect préservé qui attire encore à la Réunion est justement mis à mal par ce "tourisme de masse" qui s'installe ici.

État des lieux en 2017...


,