index
dossier-helico
problématique hélico en "bref" (toujours trop long!)

BRUITS DE VOISINAGE, dans un monde de sourds.
les-autres-on-des-droits_on-sen-fout.jpg

Surtout pas de contraintes !!!
 
Faire attention à ses voisins est en effet gênant car on ne fait plus ce que l'on veut quand l'on veut...

Cela est étendu aux entreprises qui peuvent ainsi organiser des survols touristique à 6h du matin, continuer des heures durant, passer n'importe quand, n'importe où, et n'importe comment, exactement comme si la région était un désert non habité.

Mais il n'y a AUCUN PROBLÈME... car à la Réunion,  "le bruit ne dérange personne"...

Pourtant, ce n'est pas ce qui ressort des aveu des "petites gens" qui n'osent le dire que dans l'intimité "de peur de représailles", de "peur de gêner"..
Il n'y a officiellement AUCUN PROBLÈME, et comme se plaindre est inconcevable, pas de doléances.

ici, il faut être solidaire "avec l'économie de l'île", "ne jamais causer de problème" et "prendre sur soi" pour être "gentil et tolérant"

Pourtant, nombre de ces gens gentils et tolérants... ne le sont que en prenant des somnifères, en mettant des boules quiès, ou en compensant d'une façon ou une autre (somatisation, stress physiologique, problèmes cardio vasculaire et autre) qui nuit gravement à leur santé... et cela coûte à l'échelle de la France, 57 milliards d'Euros par an, dont 11 milliards en bruit de voisinage (en frais d'arrêt de travail et dépense sanitaires directement dues au bruit)



Plaquette de l'ARS à l'époque...  ou une amende coutaît 3000 francs !
"ça vient de l'état français?! alors tu peux le jeter!"


AVANT DE PARLER DES BRUITS DE VOISINAGE remarquons le BRUIT AMBIANT qui cautionne à CILAOS encore plus la généralisation de comportement bruyants, et détail "médical" la SURDITÉ ambiante..

ET ATTARDONS NOUS SUR LES CHIENS... La première source de plainte pour nuisance sonore à La Réunion. Cette île est un paradis (ou un enfer) des CHIENS.
Éclaircissement: pourquoi les poules, les coqs... gênent tant les touristes?!


LE BRUIT EN GÉNÉRAL...

Pour une majorité de Réunionnais, jeunes surtout ou travailleurs en batiment, si ce n'est la musique simplement écouté fort, s'est installée une surdité du au bris des cellules cilliées de la cochlée, un organe de l'oreille interne: l'ambiance sonore, la symphonie de la nature ne peut pas être considérée comme un patrimoine à préserver, pour la simple raison qu'elle ne peut plus être perçue, tout comme les ultrasons!
La génération montante est sourde, mais pas au point d'être diagnostiquée malentendante car on considère que il n'y a pas de problème tant que la perte d'audition ne dépasse pas -20dB, d'autant plus que la surdité est sélective.

ce n'est pas une habitude, c'est une lésion IRRÉVERSIBLE des capteurs de l'oreille interne devenue moins sensible au bruit mais sourde à toute la richesse que pourrait donner un concert d'oiseaux à 500m de là sur un rempart en face, la belle affaire on s'en fout, et puis les hélicos, ça nous passe au dessus de la tête!

Détails sur la surdité-tunning , surdité festival, surdité teuff.

Parmi la minorité qui restesensible au bruit personne n'ose s'en plaindre: c'est mal vu et c'est eux qui passent pour les "empêcheur de vivre" d'autant plus que la sensibilité au bruit est souvent associé au métro anti-tradition qui n'est pas chez lui et "ne fait que râler"
, n'adopte pas le mode de vie des réunionais, et va même se plaindre des coqs qui chantent le matin alors que c'est la tradition (nuance: base cour ordinaire ou élevage concentrationnaire de 100 têtes entre deux maisons?)

Beaucoup de ceux qui ne sont pas sourds "prennent sur eux" dans le silence (et prennent des somnifères, mettent des boule quiès) tandis que autour d'eux, on glisse vers les mauvaises habitudes et que ça devient "la zone", sans que personne n'ose se plaindre.

Ce problème devient aussi celui d'affirmation d'une identité locale: la norme en "être Réunionnais", c'est d'aimer le bruit, aimer faire la fête, entasser les animaux enfermé dans des espaces trop petits pour conserver les traditions (la faute à la surpopulation l'espace s'est réduit!).

Il faut de plus se montrer gentil et tolérant quand les autres font du bruit, surtout si l'on en fait soit même par moment

Mais si  si on n'aime pas le bruit, "on n'aime pas la Réunion" et on se trouve invité à quitter le pays: "vous n'êtes pas fait pour vivre à CILAOS" (!).

Et CILAOS SE DÉPEUPLE... pas que pour ça, mais peut être tout de même avec "un peu de ça"

texte écrit par Jean Thevenet