index

Par Jean Thevenet
filou



ROUTE DE CILAOS: POURQUOI IL NE FAUT RIEN CHANGER.

"il ne faut rien changer", comme par hasard, cette phote choisie pour montrer le caractère de cette route est déjà périmé, ce piton a en effet été rasé en mars-2017.

espérons que ce soit pour une réelle raison de sécurité justifiée... sinon c'est vraiment dommage et symptomatique de la cécité à la beauté qui semble toucher les responsables locaux qui s'empresse de moderniser l'île pour en faire un Parc De Loisir Grandeur Nature d'accès facile.

À la place de cet élément de paysage remarquable, on voit bien dans l'axe, un banal pylone...

"CILAOS SE MÉRITE" élement fort de l'identité locale.
1h24'50" d'ascension e
n vélo à 48ans: c'est difficile de faire mieux.
Les pros du cyclisme (Coureur du TDF) pourraient faire 1h14 avec un même vélo, 
1'09 avec leur vélo et en faisant des relais: ils
doubleraient même le car)
On a évoqué des coureurs de compétition locales montant en 1h15.
..
Les fous en motos mettent un peu moins de 30'
en voiture c'est dans les 45' à 1h selon le degré de prudence.

Si vous n'allez pas à Cilaos par la route,
vous manquez quelque chose !


Supprimez la Route de Cilaos en la détournant par un beau ouvrage bien "autoroutier" et le charme sera rompu.
Il y a même fort à parrier que même ceux qui trouvent un peu fatiguant de se taper cette route et rêvent acctuellement d'une dérivation plus rapide... ressentent rapidement une nostalgie, un vide, un "regret du passé"...

Gardez "l'ancienne route" en conjonction avec l'ouvrage... ça laisserait le choix... Mais le charme serait tout de même rompu.
La route de Cilaos n'étant plus unique et avec un ouvrage dans le cirque impactant fortement le paysage "sauvage et fascinant" de Cilaos. Difficile à expliquer l'effet que cela ferait pour un habitant de Cilaos ou même de l'île, d'hésiter entre prendre la voie la plus rapide ou continuer de prendre la route la plus longue par nostalgie d'une époque...

Ça serait une PERTE D'IDENTITÉ assez dramatique pour CILAOS et... une catastrophe pour le tourisme attendu.


Regardez cette route prise avec joie par des hordes de motards, des clubs d'automobilistes, des pelotons de cyclistes, et des touristes qui vont passer alors une journée à Cilaos, emplir les restaurants et les gites avant de redescendre avec la même joie, exprimée par des joyeuses pétarades de "gros cubes"...

C'EST PEUT ÊTRE L'ATTRACTION TOURISTIQUE MAJEURE justement de par sa beauté et... les virages...
(et qui ne gêne pas du tout les touristes avides de "lieux préservés loin du bruit et de la fureur du monde moderne", le calme est là, dans la nature, dans les sentiers... bon, avec peut être un petit "couac" à 14h dimanche quand les motards ont digéré leur repas, mais bon... c'est la fête.)



Pourtant, garder cette route tel quel n'est pas toujours l'avis de ceux qui la prennent chaque jour pour aller travailler, qui aimeraient plus de confort dans leur aller-retours dans les Bas, ou encore de ceux qui se trouvent isolés par les coupures en saison des pluies (entre 5 et 10j/an environ): ces coupures "entraînant une baisse de fréquentation touristique" (question: vous croyez donc qu'en période de pluie les touristes monteraient?!)

Ainsi, et depuis plus de 20 ans, ressort une idée folle: une route avec "viaducs et tunnels les plus long de la Réunion", et un chantier qui prendrait 10 ans pour un coût de 300 millions d'euros (attention: en pratique quand c'est réalisé, c'est au double de frais qu'il faut s'attendre, à l'exemple de l'autoroute des Tamarins budgétisée 800 millions d'Euros en coûtant finalement 1.6 milliards, et on le vérifiera peut être encore pour la nouvelle route du litoral, budgétisée à 1.5 milliards d'Euros.... On parle déjà de 3 milliards... 2 à 3 fois le prix du plus haut gratte Ciel de Dubaï... 2 fois le prix de la réfection de l'ensemble du réseau ferré Français...
Le bilan écologique? Peut être une réduction de la consommation automobile par la suite, pas significatif car le dénivelé restera similaire. Mais comptez l'impact énorme de la construction de tels ouvrages!

Mais tout compte fait, n'est ce pas un peu avec une certaine fierté qu'on habite ou qu'on se rende à "Cilaos se mérite"? C'est même encore un de ses "slogans"
!

 Même si s'y rendre par la route est l'affaire de l'effort d'un moteur, et que c'est aussi simple que de s'assoir dans un car et d'attendre 1h30, il en reste un certain "piment" apporté à la vie de ceux qui vivent ou adoptent Cilaos...

Et les touristes? si vous pensez qu'une autre solution fera augmenter la fréquentation... Il n'y en aura pas plus: car en l'état actuel, la route est si attrayante qu'ils viennent déjà quasiment tous!!!


Dramatique oui d'ignorer cela, par ce que Cilaos assez omnibulé par son succès touristique semble OUBLIER l'avantage majeur déjà apporté par cette route TELLE QU'ELLE EST. Le genre de chose qu'on n'aurait pas réussi à faire aussi bien "en faisant exprès"...

Qui n'a pas pris la route de Cilaos les vacances ou un dimanche, mesure mal la puissance d'attraction de cette route mythique, Qui se tape les virages chaque jour mesure mal que pour les vacanciers et les touristes que c'est précisément ses virages, son aspect long et difficile qui ATTIRE.

Quel serait l'attrait pour Cilaos si la route n'était plus qu'une voie facile d'accès? on trouve aussi bien le frais dans les Plaines ou dans les hauts de l'Ouest...

Alors, si il fallait améliorer le confort des Cilaosiens, ne serait ce pas plutôt de profiter de la chance d'être un peu retiré et tout de même facile d'accès, et savoir tirer partie du site, d'être encore fier de ne pas connaître cette urbanisation massive, cette "fin du paysage" des Bas?
Les Parisiens qui rentrent du travail mettent souvent plus de temps que les Cilaosiens travaillant dans les bas, pour aller revenir, et de moins loin, et pas pour rejoindre un aussi beau cadre...


Avec, mettons, une grosse somme comparable au projet fou de la "voie rapide", n'y aurait il pas mieux à faire?

Personnellement, il est évident: il faut sécuriser cette route pour pas trop flipper quand il pleut que la falaise i déboule, mieux purger, poser des filets....
Rappelez vous un truc: Route du Litoral (actuelle avec la falaise qui s'écroule de temps à autres) 1 mort/an
Route des Tamarins, absolument sécurisée, sans falaise, rien qui gêne: 4 à 6 morts par an: la vitesse est PLUS DANGEREUSE..
.

La route de Cilaos fait relativement peu de morts, moins que la plupart des routes de métropole de même distance: c'est les virages, la vigilence pour y conduire, et l'impossibilité d'aller très vite qui finalement est... sécuritaire. Même avec les aléas et les éboulements, ce n'est pas une route dangereuse, statistiquement..

En effet, une voiture qui roule vite et perd la maitrise de sa trajectoire... c'est comme un rocher d'une tonne qui tombe "horizontalement" de 30 à 40m de haut!


Faire une partie du trajet d'une façon moins pénible et plus rapide, et en accord avec "la transition énergétique" pourrait se faire avec un téléphérique,
mais ATTENTION, pas le truc spectaculaire "parc d'attraction" de "tous les records" qui consiste à traverser à grande hauteur le cirque de Cilaos pour venir de St-Leu par le Grand Bénare, projet imaginé pour un budget de 300 millions d'euros aussi (ça serait d'ailleurs catastrophique pour les pétrels naviguants à toute altitude de nuit).

Imagineons un téléphérique à raz le sol, permettant d'éviter les virages du Pavillon à la Plateforme, peu visible et avec un service de navette à grande fréquence (toutes les 10 minutes) reliant la gare d'arrivée (par exemple "la plate forme", ou palmiste-Rouge) aux centres urbains + un parking surveillé au Pavillon: le plus laborieux serait évité. Il reste toujours à faire le canyon en serrant les fesses à Ilet à Furcy (c'est là que ça tombe le plus souvent).

On peut imaginer aussi que ce téléphérique fasse jonction avec un accès par téléphérique depuis les Makes, lui même relié par un 3eim téléphérique à raz sol débouchant à Étang Salé les hauts, avec éventuellement le placement du parking  à cet endroit (on rêve: des Réunionnais qui dorment loin de leur voiture?! mais... on peut changer d'époque...).
Vu le relief par ce trajet, les téléphériques pourraient éviter d'être haut au dessus du sol, être peu visibles, et plus surs.
quoique le paysage serait tout de même fortement impactée, quand on est dans les environs du Pavillon.

Il s'ensuirait une amélioration écologique par rapport au trajet routier car ce qui monte profite de l'énergie de ce qui descend, cela réduirait aussi la circulation (si il était associé avec un réseau de transports en commun et que les meours changerait: au delà de l'horizon sociologique actuel), Aurait un attrait touristique soit que la route de Cilaos circule moins et soit plus plaisante et tranquille pour les touristes (la paix! en vélo!), soit que l'on puisse éviter les virages ou combiner aller retour car-téléphérique, je pense que cela briserait moins le charme de cette unique route qu'un énorme ouvrage autoroutier.

Cette route tarde d'ailleurs à être recconnue comme patrimoine culturel...

Il serait actuellement temps de changer de type de voiture car c'est un "cauchemard de diesel")