index


En quoi le TOURISME CHINOIS est inquiétant?

Les retours d'expérience de touristes ayant visité des zones où s'est installé le tourisme chinois sont tous alarmants, c'est un élément d'inquiétude marqué des lors qu'ils apprennent la volonté de la Région à ce propos: imaginez l'effet d'une clientèle abondante qui veut en voir le plus possible en moins de temps possible dans un pays déjà envahi d'hélicoptères de tourisme.

Le tourisme chinois est en effet promis d'exploser (2000 en 2016, 10000 annoncé en 2017, 60000 en 2020-21?). Le bétail chinois s'accorde bien à la volonté d'associer l'hélicoptère à un maximum de prestations, en particulier pour la randonnée à Mafate (on dépose les touristes à l'entrée à moins de 500m d'altitude on les reprend plus haut), on veille à créer un réseau de dépendance hélicoptère-autre-prestation pour en doper le besoin et aussi casser les groupes de contestation...(par exemple dans la communeauté des guides de rando: une partie étant associés aux déposes-reprise en hélicos et donc "intéressés", ceux qui ne sont pas d'accord avec ce concept  ne peuvent plus aborder le sujet sans craindre pour leur emploi: les "intérêts" créent un silence sur la question jamais abordée tant un conflit et des dégâts sont latents)

 Le tourisme chinois est également sélectionné parmis les plus riches que 50.000 euros/an de salaire "qui veulent en voir le maximum en moins de temps possible" et restent en moyenne 2.5 jours/séjour, dopant les activités à sensation qui impactent beaucoup plus la nature (quand on va vite on fait plus de bruit: moteurs, hélicos, groupes de touristes infantilisés qui visitent les lieux en braillant comme des oies, cars garés qui laissent la clim en route... etc)..

Que le tourisme se développe est un point que l'on brandit en élément de "réussite", mais cela se produit en totale opposition avec la charte initiale, au "nez et à la barbe" des locaux qui peuvent juste rêver de devenir des "caissiers de supermarché de grandes structures" dans un mépris provocateur des valeurs qui avaient donné le prestige de la Réunion: charme et authenticité, recconnaissance UNESCO, PARC NATIONAL... devenus zones touristiques bruyantes et  commerciales tel un "parc de loisirs". Cela est au dépend d'une opportunité de développement plus local dépendante de la qualité de vie in-situ, plus équilibré socialement dans les hauts, qui serait associé à la chance d'avoir des lieux préservés et authentiques (écotourisme, devenu impossible dans un lieux qui a perdu sa tranquilité), c'était même le but annoncé de l'Unesco de préserver les lieux des impact négatifs des activités économiques.