INDEX
INDEX LONGOSES
Chronologie chantier
Vidéos faites dans la forêt
état du chantier (avril 2017)



Photos 3D   2015-11-10
2016-03-05-pris des photos sur thevenet.jean.free.fr (travail qui disparaîtra avec la fermeture de panoramio),
2016-10-15 (photos sur compte Google+)
regroupement des photos album dedié.
album photo concernant cette forêt: https://goo.gl/photos/BczFqb7xfvpvEeKN9

Historique des interventions (liste non exaustive) voir aussi les commentaires associés aux Vidéos faites dans la forêt


Surface de forêt primaire à restaurer est très bien délimitée par la route forestière et les plantations.
surface-foret-roche-merveilleuse.jpg
Soit 5.43 hectares. Cilaos Mon Amour a la convention pour 1.5 Ha, de quoi s'occuper quelques années, car quand c'est "restauré", ça devra être entretenu.

"Sapins" (cryptoméria du japon), ce sont les arbres les plus sombres, a utiliser comme déféquoir à touristes...
Touristes: si ça presse, caquez dans ces plantations de connifères: quand vous êtes venus par la route, au bout de la partie goudronnée,  sur la gauche à ce moment là ya une plantation, avancez un peu dans cette plantation grace au départ de la piste VTT à gauche au niveau de la zone de retournement des cars, caquez plutôt par là si possible pour éviter de polluer la forêt primaire et de gêner les travaux, c'est pas agréable de mettre la main dans vos merdes quand on tire sur des racines..

Surface restaurée en décembre 2016 (janvier 2017 extension coté sud et ouest)
Soit 0.6 hectares (la convention prévoit 1.5 hectares)
L'ONF travaille au bord de la route (en bas de l'image). Janvier: probablement plus d'un hectare.

AVEC le GPS du smartphone on a une idée plus probable de la réalité des choses.
2017-04-28-limites-du-chantier-plantes-invasives
  Surface restaurée en avril 2017, il est difficile de se repérer, sur la carte, le sentier n'apparait pas placé précisément, et on ne le voit pas sur la photo (repères: les grands arbres et la roche). Le GPS n'est pas très précis non plus, mais ça donne l'allure générale du chantier.



Chronologie
2015-08-27,
2015-09-18,20,
2015-11-10,
2015-12-02,05,
2016-01-25,
2016-03-05,07,11,12,15,22,23,28 information in situ (autocollant), personne s'est manifesté.
2016-07-26,31,
2016-08-12,14,15,17,22,24,
201610,09,12,15,16,18,19,20,21,22,23,,,,,,,,
2016-10-24 2016-11 2016-12-02: présence quotidienne entre 1 et 3h par jour, ti lamp ti lamp.
#2017-01
#2017-02
#2017-03
#2017-04, il faut faire une alerte pour l'herbe chiffon, celle du belvédère.
Que faire des tas de rhizomes arraché?
TOUR DU CHANTIER MESURE

Alerte lançée sur you tube + mail à l'ONF.

"Tout est expliqué sur youtube ou j'ai filmé l'ascension du belvédère de

la Roche Merveilleuse..

https://www.youtube.com/watch?v=GBQF0zNamNY

Certes, il ya de l'herbe chiffon partout, mais ici, elle a pris une nouvelle ampleur et campée sur cette base de lancement (lieu surélevé exposé en vent) sa puissance d'invasion est surmultipliée, il faudrait l'éradiquer du belvédère et aussi et surtout des zones où les vêtements
des touristes peuvent s'y frotter


Bien à vous.

Jean Thevenet"



Si vous voulez intervenir dans le cadre de la convention accordée à Jean Thevenet (dans le cadre de l'association "Cilaos-mon-amour"), contactez cette adresse afin de prendre connaissance des choses à faire et à ne pas faire.
C'est pas souvent qu'on a écrit pour ne pas dire pas encore... motivation!

ATTENTION,
- Ne pas le faire sans une formation préalable (risque de confusion repousse longoses/orchiddée, risque de dispersion, risque d'arrachage incomplets de rhizomes donc reprise), risque de piétinement d'autres plantes.

- il faut un outil! SURTOUT NE PAS ARRACHER à la main.
Outils principaux: "pic" et "gratte", sécateur pour séparer tige/rizhome, ou couper sans faire des dégâts collatéraux, scie pour élaguer les plus gros galaberts et troëne avant d'arracher les souches (difficile!).

- Marcher pieds nu est un avantage pour ne pas marquer le terrain.

- Votre aide est surtout bienvenue pour des opérations occasionelles de déplacement (transporter toutes les plantes arrachés à un endroit de stockage plus près de la route), et pour des éventuelles opérations de gestion des tas (quand il y a beaucoup de repousses sur le tas, faire le retournement, fragmentation et hâchage des rizhomes)




La Forêt... SANS les longoses... (était envahie il ya 2 ans)
2016-10-15_13-55-15.jpg
2016-10-15_13-55-15.jpg

2017-02-08_14-34-07.jpg
2017-02-08_14-34-07.jpg
-21.124468 , 55.47978
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1443.21 m


2017-02-08_14-34-27.jpg
2017-02-08_14-34-27.jpg
-21.124468 , 55.47978
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1443.21 m


En réalité, la forêt est bien plus précieuse: ce n'est pas chiffrable... c'est un trésor de coeur, une forêt de quelques hectares où rien n'est pareil qu'ailleurs sur la planète.. même si ça rapelle d'autres forêts du même type "forêt tropicale mixte de piémond en moyenne altitude"
L'extrême richesse vient du fait d'un mélange de microclimat augmenté par la présences de gros blocs de pierres offrant des niches écologiques différentes, de lieux sombres et humides en permanence cohabitant à quelques mètres avec des lieux secs.

Les longoses et le fushia investissent les lieux humides, le galabert, le troène, l'herbe chiffon envahissent les lieux plus secs, les orchidées investissent les zones de transition humide/sec, sombre/éclairé

Là plus que jamais il vaut mieux prévenir que guérir, ou alors, il faut voir petit pour guérir (se concentrer sur l'arrachage total de tous les rhizomes sur une petite surface d'abord). Il était grand temps de guérir avant l'incurable un plateau de 5.3 hectares, Cilaos Mon Amour a une convention pour 1.5 hectares sur le sommet du plateau.

l'ONF fait cette prévention dans la réserve biologique du Matarum, entre la Roche Merveilleuse et Bras Sec le long de la route, et jusqu'au plateau du petit Matarum et a commencé, en 2016 à s'occuper des abords de la route forestière de la Roche Merveilleuse vers le belvédère, en remontant à partir de la route sur le versant exposé acoustiquement au bruit de la ville ou du parking..

Si avec les mêmes ressources on a le choix entre prévenir et guérir, prévenir à temps peut sauver une surface 100 fois plus grande de forêt: il aurait fallu y penser des les années 2000, et l'invasion a gagné le secteur du sentier botanique en 2010 alors que le combat était décrêté "perdu d'avance".



Thérapie troubles autistiques?




Vidéo drone (images de la forêt sur la première partie ) https://www.youtube.com/watch?v=Umf3aZbqSqg

2016-10-15_13-51-13.jpg
2016-10-15_13-51-13.jpg
Le tas principal.
2016-10-28_14-15-48
2016-10-28_14-15-48.jpg
-21.124551 , 55.479661
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1447.25 m

Technique: tas à alimenter sans cesse: quand ça repousse, en remettre une couche. Avantage, ce qui est dessous se résorbe, on gagne du volume.

Autre technique, tas "abandonnable", devrait pouvoir être laissé plus de temps sans intervention: séparer les rhizomes des tiges, puis se servir d'une bonne couche de tiges et feuilles comme bâche.
Si les feuilles pourissent et ne remplissent pas leur rôle, en couper un peu plus loin et en remettre une couche.

2017-01-21_16-23-33.jpg
2017-01-21_16-23-33.jpg
-21.124932 , 55.48016
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1450.02 m

Technique prochaine: tas vraiment abandonnable, qu'on peut oublie une année ou deux: remplir de rhizomes une grotte où ils ont aucune chance de reprendre faute de lumière, boucher le tout avec les tiges.

Oiseaux
2017-01-17_13h-10-zoizo-la-vierge.jpg
2017-01-17_13h-10-zoizo-la-vierge.jpg
https://www.youtube.com/watch?v=kzCTqkuVVb0
2017-01-17_13-04 Terpsiphone bourbonnensis "oiseau la vierge", île de la Réunion.

2017-01-16_18h20_mov.jpg


CANOPÉE
2017-01-16_18-36-13.JPG
2017-01-16_18-36-13.JPG
-21.124417 , 55.47999
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1449.97 m

Fahan (orchidée qui sent bon)
2017-01-21_14-11-12.jpg
2017-01-21_14-11-12.jpg
-21.124935 , 55.479973
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1451.52 m

Orchidée Bulbe
2017-01-21_14-13-17.jpg
2017-01-21_14-13-17.jpg
-21.124935 , 55.479973
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1451.52 m

Étage moyen
2017-01-21_14-18-09.jpg
2017-01-21_14-18-09.jpg
-21.124935 , 55.479973
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1451.52 m


Sentier Botanique.
2017-01-21_16-24-18.jpg
2017-01-21_16-24-18.jpg
-21.124932 , 55.48016
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1450.02 m

Largement arraché ici de quoi se payer avec la vente des plants  un terrain de surface équivalente au prix d'un terrain constructible...
(si on vendait un rhizome 18 euros pièce quand il y en a 5 à 10 à arracher par mètre carré!)

En réalité le trésor n'est pas là... c'est la forêt elle même: unique à la Réunion, en plus d'unique au monde, même si son aspect n'est pas si spectaculaire à première vue.

Le taux de reprise des longoses est faible, quand des rhizomes coincés sous une racine ne sont pas arrachés entièrement. Il suffit d'attendre un peu que des tiges reviennent pour finir.
Les plants issus de graines transportées se tirent facilement à la main et sont finalement peu nombreux, ou par groupes sur quelques décimètres carrés, qu'un grattage supprime rapidement, c'est à peu près 1% de quantité de travail de maintenir en état la forêt restaurée ou non envahie (1 jours tous les 3 mois au lieu de tous les jours sur 3 mois), par rapport à la restauration d'un site conquit

Si on avait vu venir le danger (dans les années 1990 à 2000) il aurait été relativement aisé pour un Parc National et l'ONF d'enrayer l'invasion de longoses dans tous le cirque de CILAOS avec une équipe de quelques personnes spécifiquement employées pour cela, en permanence. On voit avec du recul qu'on a raté une grosse occasion de conserver à CILAOS l'intégrité de la forêt primaire. Seulement on a concentré les énergies humaines sur des secteurs urbanisés (le plateau des chêne) déjà envahi, sans la cohérence suffisante pour réussir là même cette action locale (on coupe tout au sabre au plateau des chênes avant que cela repousse, ça redevient en quelques mois comme avant). La coupe n'est intéressante que pour faciliter l'accès aux rhizomes pour l'arrachage. Il faut sinon renouveller tant de fois les coupes à la fréquence suffisante, que c'est autant de boulot que d'arracher directement, sauf dans les cas où la coupe plusieures fois rend peu à peu possible l'arrachage de rhizomes si bien ancrés qu'on y casserait le manche de pioche, ou qu'elle concerne la petite surface d'entrepôts des tas (qui reprennent, ça se composte pratiquement pas si on les laisse seulement à l'abandon).

http://www.panoramio.com/photo/131600576
21° 7' 27.06" S  55° 28' 48.32" E
Appareil photo: Nokia 302
Prise le 2016/07/01 14:11:08 --visite le 2017-01-14: des tiges réussissent à reprendre mais très faiblement: le rhizome arraché depuis plus d'un an se réduit en prenant une structure d'oignon qui retarde sa dessication (les zhizomes sont ici à l'air libre posés sur un caillou), la stratégie de cette plante est assez surprenante en matière de cumul d'astuces pour survivre.
Si on le laisse faire un tel tas entreposé abandonné, on aura 2 ans plus tard un énorme bouquet de plantes à belles fleurs. L'astuce, avec des rhizomes difficilles à transporter (car pas de tiges) c'est d'en faire un petit tas transitoirement, et quand les tiges ont poussé, tout tirer ce qui vient et aller l'entreposer sur le gros tas principal où une plus grande proportion de rhizomes pourissent dedans trop loin de la surface pour percer, lequel tas sera hâché de temps en temps à la base et sur le dessus, quand des tiges ressortent: ainsi une fraction des rhizomes pourissent, et le volume du tas se résorbe: la quantité finale qu'il faudra transporter hors de la forêt sera réduite, et n'augmente pas bien qu'alimenté continuellement de nouveaux déchets.





Remarque: cette activité est aussi faite aussi pour la santé, en thérapie de troubles autistiques.
 C'estun travail concrêt, gratifiant, et apportant une dépense physique dans un cadre ressourçant. Mais la tournure actuelle du tourisme menace cet aspect de quiétude et la santé des lieux, et ralenti beaucoup le "chantier" car ce n'est plus possible que l'Après midi. En octobre 2016 Le bruit du tourisme aérien, encore en augmentation retarde maintenant l'accès jusqu'à 13h00 (le temps de marcher pour s'y rendre).
À signaler aussi que l'invasion du site par des troupes de touristes pose problème, non pas à cause des caquetages qu'ils font (ça passe vite), mais à cause qu'ils sont, tout simplement..... CHIANTS!

De plus apparaisse les défécations de certains, mais une crotte peut mettre des mois à se recycler et pollue le sol (chimie des médicaments qui se retrouve dans le sol tout comme les merdes de chiens nourris par croquettes roses), il faut nettoyer la cellulose qui sinon reste plus de 6 mois visible, et ces souillures brisent toute la paix des lieux.  Touristes: allez faire vos besoins dans les plantations de cryptomérias (dans les "sapins"), autant que possible les lieux artificialisés moins fragiles, pour éviter de souiller une forêt primaire!


LA LONGOSE : autres détails.

Observation acoustique: Cette forêt est un refuge acoustique à "l'ombre" du bruit montant de la ville. Par contre le site est vulnérable aux intrusion de bruit d'hélicoptère, et l'après midi, chaque passage isolé stoppe les chants d'oiseaux très nettement.

Arrêt du chant des oiseaux par des passages isolés.
Lorsque des vibrations se produisent, suivent 50mn d'arrêt des chants, le premier à reprendre étant le merle péi. Ce phénomène d'arrêt de chants d'oiseau  se produit quand surviennent des vibrations prolongés. Le cas le plus extrême est juin 2015: 1 mois de groupe électrogène à la Roche Merveilleuse: environ 1 ans sans oiseaux-la-vierge dans le sentier botanique (retour de ces oiseaux vers juillet 2016).
Il faut l'étudier ce phénomène plus scientifiquement (enregistreurs longue durée). Le matin c'est différent: il n'y jamais de moment de calme assez prolongés, les oiseaux communiquent de près et par cris de contact.
L'appareil le plus perturbant sur ce critère est l'hélicoptère EC 130 B4, ce modèle d'hélicoptère produisant plus de vibrations que tout autre modèle, même si il paraît moins bruyant à l'oreille humaine ordinaire.




Image
Panorama du site de la Roche Merveilleuse.
ROCHE MERVEILLEUSE, Photos panoramio


Bilan

Contact



REVOIR ENFIN LA FORÊT!

Chantier en cours: arracher la longose, le troëne, l'herbe-chiffon, le fuschia si celui si se montre envahissant (peu présent), le galabert (peu présent).
Un exotique "echium virescens" (des îles Canaries) semble inféodé à un microclimat très local du à la chute d'un pin. Il est le bienvenu en tant que curiosité, si il reste unique et ne présente pas de risque d'invasion.

FORÊT DE LA ROCHE MERVEILLEUSE

Tout était recouvert de longoses, mais pas encore trop atrophié.
La forêt retrouve un aspect quasi intacte et n'a pas besoin d'être replantée.
Il ne fallait pas attendre 3 ans de plus!

Une forêt mixte de piemont
, avec un paysage acoustique remarquable (plateau tourné vers le nord, et on y entend tous les merles et les oiseaux fouqué du rempart sud du Piton des neiges, et il y a encore des chakouattes), unique à CILAOS (similaire à cette forêt existe, mais en bordure de route de Bras-Sec, pas la particularité acoustique), unique dans les cirques à la Réunion (forêt mixte en altitude 1200-1500m, à Salazies complètement envahies, et à Mafate modifiés par des bovins), UNIQUE AU MONDE.

Elle était condamnée, l'ONF étant occupé ailleurs et ne pouvant qu'abandonner un "truc en cours" pour "un autre truc", ce coin de forêt était sur la voie d'être envahi irrémédiablement. Mais ce lieu de ressourcement, d'écoute des oiseaux (compte tenu du tourisme aérien c'est l'après midi uniquement!), de paix et méditation, a été l'occasion de lancer un chantier bénévole sous l'égide de l'ONF pour 1.5 hectares.


exemple hors Cilaos de la même variété de longose alors envahissante.
Madère, ici 32.84637,-17.189128, altitude 700m, difficile à trouver ailleurs (les aguapentes sont omniprésentes et invasives par contre)

37.778084,-25.660286
37.83739,-25.782439
37.788217,-25.467945
37.781603,-25.316201 (ici ils les ont ratiboisé en 2010)
Açores (avec beaucoup d'hortensia)
38.755213,-27.266055 Açores
37.768001,-25.290442 Açores, cette route est particulièrement longotisée.
https://www.google.fr/maps/@37.777237,- ... VkmwOw!2e0
https://www.google.fr/maps/@37.797301,- ... burHIQ!2e0


Ici 20.042224,-155.598874 (Hawaï) autre variété (comme celles de la Plaine des Palmiste)
ici -26.310348,-49.312837 (Brésil) notez une fougère comme une qui est fréquente à la Plaine des palmiste. Mais à 800m d'altitude au lieu de 1200


Chantier, description

la sous couche de cette forêt n'ayant pas disparu, ça revient vite. Mais il est temps d'agir. Ce secteur est actuellement livré à lui même, l'ONF concentrant ces efforts sur une zone plus dégradée telle celle-ci au bord de la RF de la Roche Merveilleuse au Plateau des Chênes.

Il faut en effet AGIR AVANT QU'ON EN ARRIVE À CE STADE, avant qu'il soit trop tard comme montré dans l'exemple ci dessous.



Image

Quand le stade d'invasion est trop avancé, cela donne après intervention, ceci!
Image
Tout l'étage inférieur a été supprimé, la forêt reste difficilement récupérable et ne retrouve pas spontanément son équilibre: il faut carrément replanter.


- ici -21.124184, 55.479895 longoses déjà bien couvrantes: troène en jeune pousses, le chantier avance à raison de 50 mètre carré par jour. Travail 2h/passage environ (très physique, plus n'est pas bon pour le dos). La pierre offre un concentré de microclimats, et le site est très propice à l'écoute des oiseaux.


- Ici -21.125585, 55.479594 longose plus petite, troène en jeunes pousses, puis plus à l'est herbe-chiffon et galabert. La présence sur ce chantier est moins régulière à cause de l'inconfort crée par les voitures, les gens, la musique, les travaux. Mais en 2h il est possible de faire 100 mètres carrés, voir plus: cette partie du site, moins "délicate" et moins calme sera surtout travaillée avec les autres bénévoles ou à l'occasion de rencontres scolaire ou autres, si jamais d'autres "se bougent".



----- 20 mars échantillon de travail --
Pour évaluer ce qui est un bon compromis entre action bénéfique et corvée, et comment  (quelle méthode, qu'elle efficacité), pour mettre en place le protocole, le suivi, donner des avis censés sur la surface enviseagée.

Image
1160*768
PANORAMA DE LA ROCHE MERVEILLEUSE, À QUELQUES MÈTRES DU SENTIERS BOTANIQUE.

Image
1160*768
FORÊT DE LA ROCHE MERVEILLEUSE, FORÊT LOCALEMENT SANS LONGOSES (je vient de les arracher):
La densité était environ 3 grands pieds par mètre carré (début de colonisation)
quelques unes vont repousser, mais plus faibles et moins nombreuses ça sera moins difficile en deuxième intervention, et le rhizome qui reste parfois en place se fragilise si il doit former des nouvelles tige et qu'on les enlève, surtout si on le fait avant le dépliement des feuilles. Le rhizome a en effet puisé dans les réserves pour faire la tige sans encore se nourrir de photosynthèse.

Image
1160*768
LONGOSES RETIRÉES DE LA FORÊT, À TEMPS (ROCHE MERVEILLEUSE) TAS N°1



Pause: 23 mai 2015 jusqu'à septembre 2015.
Les longoses, maintenant en graines, se disséminent trop, si on les arrache lors de cette période car les graines tombées des longoses arrachées sont matures, et en plus ont de la place pour germer. (la période d'arrachage à moindre risque semble juste avant, pendant, ou peu après la floraison)

Image

https://www.google.fr/maps/@-21.1249021,55.4806217,18z

201505-201610_chantier_longoses.gif




Leçon de ces essais:

- Une convention trop contraignante serait contre-productive et démotivante. Le chantier devenant travail sous contrainte au lieu de gratification pourrait être stoppé ou être très ralenti. Un point difficile concernant le transport des longoses arrachées a été résolu: faire des tas pour composter. Ces tas par contre demandent une petite maintenance (arracher les tiges qui repoussent du tas, les recouvrir..)

- Présence seulement l'après midi: le matin, le tourisme aérien transforme en travail pénible et démotivant ce qui se fait tout seul dans la contemplation, la compagnie des oiseaux, et le ressourcement qui apporte du bien-être.

Quantité de travail.
Dans l'hypothèse d'une présence 100 jours par an (de sessions de 1 à 2h soit 100 à 200 heures/personne) cela ferait un hectare/2à3 an par personne.
Dans l'hypothèse de journée entière de travail (5h physiques sur 8h), un hectare demande 20 jours/an, (un jour sur 10 la saison chaude).
Pour déchiffrer un hectare et assumer ensuite son entretien, il faudrait 3 personnes un an, puis 1 pour assumer.
C'est un travail gratuit qui demande, pour résister à la démotivation, un intérêt immédiat (bien être obtenu de profiter des lieux, partage sociale associé), ainsi qu'une bonne installation de vie (confort de vie, disponibilité et sécurité dans l'habitat dans le long terme).

Il est plus judicieux de travailler soigneusement sur une petite surface qui demandera peu d'entretien en cas de démotivation et restera préservée, plutot que de voir trop grand et de tout laisser envahir dans le long terme et se trouver en situation de corvée plutôt que jardinage.
1 personne... 1/3 d'hectare à entretenir permet au moins de maintenir un  jardin botanique servant d'échantillon et de réservoir de flore.


ÉTAT ACTUEL DU CHANTIER.


NUISANCES SONORES D'HÉLICOPTÈRES ET AVIONS... l'Idée de venir le matin est oubliée: c'est trop chiant avec le vacarme.

2015-08-27 (lien non accessible sur internet) visite du chantier puis compte rendu photos fait pour l'ONF, plus un long mail technique sur les techniques à employer pour l'arrachage, la prédation sinon pour préparer l'arrachage.

2015-09-18 rencontre sur place responsables sud-Réunion ONF: modification de la convention pour prévoir le compostage des longoses sur place, à condition de ne pas exposer les tas à la vue des sentiers touristiques.
Limites du chantier, 1 à 1.5 hectares à partir de la zone à haute qualité acoustique entourant "la roche mystérieuse", sur la carte_1 on retient la zone N°2.

2015-09-20, arrachage pousses de troène. Découverte d'un piège à rats
2015-11-10 visite avec le pic, peu de reprise constatée, pris des photos en relief avec le téléphone
Photos 3D  
2015-11-10

2015-12-03 des longoses reprennent sur les tas (sortent des tiges), mais ce n'est pas grave: elles ne sont pas ancré sur le sol et là, où de toute façon c'était initialement recouvert de longoses sur des surfaces plus grandes. Ça peut attendre que le calme revienne pour y travailler (il y a en cette période trop de bruit trop systématiquement (tourisme) pour vivre à CILAOS et du coup pas assez de présence pour ce chantier).

Un lieu tenu secret porte une autre expérience d'intervention rapide sur un lieu totalement recouvert et conquis (il n'y a plus de trace de végétation locale) À l'occasion de passage: simplement tirer sur les tiges sans toucher aux rhizômes: les longoses deviennent peu à peu "bonzaï" et le rhizome facile à arracher, parfois vient en entier par inadvertance avec une tige..
2015-12-06. Arrachage des tiges en repousse sur les tas.
2016-01-25 arrachage des tiges en repousses sur tas, déplacement vers d'autres tas, quasiment pas de nouvelles pousses en zone nettoyée, ce qui laisse entrevoir la possibilité d'une maintenance facile d'une grande surface avec peu de travail une fois l'opération arrachage faite.
2016-03-05-pris des photos visible ici sur Panoramio et sur thevenet.jean.free.fr, déplacement partiel des tas, tapé les rhizomes en reprises pour qu'ils aient moins de terre. Il serait plus efficace, mais laborieux de les déposer à l'air, et au soleil sur le rocher au climat sec pour les détruire (essai concluant), mais une partie fini quand même par pourir avec la méthode des tas.
2016-03-07 arrachage à la main de repris et grandes tiges pour recouvrir les tas
2016-03-11: ouverture d'un compte mail dédié à cette initiative.
En prévision d'un arrachage cet hiver: prévu de couper simplement les tiges qui vont fructifier autour du chantier pour éviter une prochaine pluie de fruits à proximité, se servir d'une partie de ces tiges pour étouffer les tas qui reprennent avant de se composter. Cet hiver (Juillet août), les tiges auront repoussé mais pas fructifié, et l'arrachage mettant à la lumière le terrain en plein printemps pourra être fait cette fois au pic, sans attendre mars 2017, et sans avoir un "gazon" de longoses fraichement semées en tel cas.
2016-03-11_134434.jpg
Récompense des 3 mois passés l'an dernier à débarrasser ce coin de forêt des longoses... une orchidée est déjà revenue.
lieu -21.123921, 55.480263, date 11 mars 2016
Un touriste de passage a laissé, en octobre 2016 une merde avec du PQ, à un mètre du pied de cette orchidée pas en fleur. Ce problème est à signaler: la forêt plus ouverte rend plus facile ce type d'intrusion très emmerdante.

2016-03-12: étêtage des longoses voisines afin d'éviter une pluie de graines
2016-03-15, arrachage au pic de rhizômes de longoses coupées an dernier (très grosses pattates), quantité équivalente à une brouette
2016-03-22 arrachage au pic de rhizômes très gros, dégagement jusqu'au chêne et prévu progression vers le sud, quantité équivalente à une fourgonette.
2016-03-23 arrache d'herbe-chiffon au sud de la Roche Mystérieuse
D'autres personnes (ONF) ont délongotisé vers la Route Forestière. La méthode choisie est celle des "petits tas".
2016-03-25. Arrachage de grosses longoses au pied du chêne. Le volume de rhizomes est énorme, j'ai autant que possible haché les rhizomes avant des les mettre en tas (tas3)
2016-03-27 au sud de la roche, préparation pour rendre possible l'arrachage de juillet à novembre: élimination des tiges porte-fruit et arrachage de foyers d'herbe chiffon. Il y a aussi du troène et du galabert assez gros pour devoir y aller à la scie. Ce secteur est plus varié, avec beaucoup d'orchidées.
Pour le tas "3" (méthode du gros tas si possible unique, pour les longoses de plus de 3 ans) est prévu que des tiges y repoussent massivement car y sont entreposé des rhizomes très vigoureux. Elles seront régulièrement coupées à partir du printemps prochain pour les épuiser sur le tas, ce qui compte est d'éviter des floraisons. l'entretien d'un seul gros tas pour les rhizomes les plus gros permet plus de compostage et il est très rapide de sabrer le tout régulièrement ça fait qu'un tas à s'occuper.

2016-03-28 Pose de 4 autocollants pour donner l'adresse de ce site internet et le mail à ceux qui traversent la zone restaurée et qui se poseraient des questions  en voyant "des tas de plantes arrachées":
ici -21.125129, 55.482242, entrée du chemin coté route de Bras Sec
 ici -21.125458, 55.478882, entrée du chemin coté Roche Merveilleuse
 -21.124550, 55.480076 Pancarte sur la longose
 et -21.124542, 55.479963 Pancarte sur la perturbation du aux plantes envahissantes.
Les autocollants (plus aucune trace en juillet 2016) sont collé sur du bois et disparaîtrons sans laisser de trace, ce qui n'est pas le cas de ceux de "cilaos chaque matin" qui avaient été colléS sur des céramique ou autres surfaces lisses, et ont fait crade: erreur à ne jamais refaire.
avril, mai, juin: pas d'intervention de Jean Thevenet cause absence. Si vous voulez intervenir, contactez cette adresse afin de prendre connaissance des choses à faire et à ne pas faire.

1 juillet 2016: Visite des petits tas et retournement du gros tas.


les rhizomes déposés repoussent, mais sans être ancrés au sol, il est facile de les transporter en les prenant par les tiges, les taper contre une pierre, pour enlever la terre des racines, et de les faire pourrir un peu plus sur un tas... à force de fatiguer sur place ces tas de rhizomes, le volume à transporter (loin de la forêt donc beaucoup de transport) diminue de 2 tiers par an.
Rencontré le responsable ONF cilaos juste après.

2016-07-26 arrachage vielles longoses ici
On n'a pas l'impression d'en voir sur la photo juin 2015 street View mais pourtant, rien que sur 100 mètres carré dans l'axe de la photo, il y en avait 3 voyages (le maximum transportable sur le dos)

2016-07-31 arrachage sur le rocher en face d' ici
Assez acrobatique. Pour certaines stations, il faudrait des cordes et un baudrier

2016-08-12 retour ici
Grosses longoses avec des rhizomes de 50cm, herbe chiffon. Un galabert devra être retiré à la scie.
Près du belvédère Roche Merveilleuse, le chantier ONF présente des petits tas disséminées qui reprennent tous racines avec beaucoup d'aise: si ils ne contrôlent pas ces repousses ça va très vite envahir de nouveau en prenant racine sur le terrain tout proche. Ma méthode semble meilleure, si ça repousse, même non géré une année entière, c'est tout au même endroit, pas enraciné sur du terrain, et ne peut pas se propager tant qu'on ne boucle pas une fructification, et on peut hacher au sabre le sommet du tas pour épuiser les tiges.

2016-08-14 arrachage grosses longoses.
2016-08-15 reprise vers nord de la zone: retour vers les longoses oubliées en repousse et arrachage de longoses seulement coupées (avoir coupé avant aide beaucoup, c'est une bonne stratégie.
2016-08-17 arrachage grosses longoses (à droite avant le dernier virage-descente-fin du sentier botanique). Les rhizomes sans tiges et cassés en morceau sont entassés dans un coin surplace et seront récupérés quand ils auront commencé à reprendre: c'est plus facile à transporter avec une tige et un peu consolidé, et quand ils se sont enraciné entre eux ça se transporte plus facilement ensemble.
2016-08-22 retour sur gros rhizomes cassés en terre qui avaient repris (coin nord-est du chantier, sous le chêne)
----- visite ONF prévue d'après rencontre avec le responsable local vu en passant sur la route de Bras Sec ------
2016-08-24 arrachage au nord-nord ouest de la Grosse Pierre dite "Roche Mystérieuse", secteur très envahi: il y a aussi de l'herbe chiffon, du troène et du galabert.
2016-08-28 arrachage au nord-nord ouest de la Grosse Pierre
2016-08-30 Dégagement de la pierre à l'ouest du tronc du Chêne: il y a beaucoup de terre à extraire des entrelacs de racines de longose. Chants de zoizo-la-vierge
2016-10-09 arrachage gros rhizomes au sud de la Roche Mystérieuse, création d'un tas aéré pour faire sécher les rhizomes. Entretien des résidus et nouvelles longoses à l'ouest Roche. La polution de l'air par les émanations de produits cosmétiques est très marquée durant plusieurs minutes, voir dizaines de minutes après le passage d'un groupe de touristes et se concentre à un niveau comparable à l'air d'une rue piétonne. Cela devrait être étudié scientifiquement.

2016-10-12 arrachage des reprises au nord et à l'ouest de la Roche mystérieuse, constat que le dégagement de la forêt rend l'acte de chier plus facile et ouvre la voie aux défécations de touristes qui mettent plusieurs mois à se recycler (une crotte avec son papier reste visible plus de 3 mois, il y a peu de mouches pour nettoyer, la cellulose n'est pas dissoute par l'eau). peut être faudra t'il concevoir une pancarte, le changement de type de tourisme se ressent par l'arrivée de touristes beaucoup plus sales que jamais, qui ne sont pas des locaux.
2016-10-15 (photos), arrachage de grosses plantes au sud et au nord de la Pierre. Le tas n'augmente que peu de hauteur (la plus grande partie se tasse et pourri tout de même: à la saisons des pluies, les rhizomes vont faire beaucoup de tige mais seulement une petite partie pouvant accéder à la lumière, qu'il faudra hâcher sur place à coup de sabre). Cette stratégie de coupe a l'avantage d'être sur quelques mètres carré et prendre quelques minutes seulement pour épuiser peu à peu les rhizomes.
2016-10-16,18,19,20,21,22,23

2016-10-20_12-30-08.jpg
FORÊT DE LA ROCHE MERVEILLEUSE (zone fraichement restaurée)
-21.124866 , 55.480061
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1450.19 m


2016-10-20_12-35-06.jpg
FORÊT DE LA ROCHE MERVEILLEUSE (zone fraichement restaurée)
-21.124866 , 55.480061
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1450.19 m


2016-10-22_13-07-49.jpg
-21.124947 , 55.480061
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1448.47 m
Forêt de la Roche Merveilleuse: Pousse de troène, plante invasive à arracher.
Il suffit d'un viel arbre qui tombe, un peu de lumière, et le troène prend la place,
Et en plus de cela,  produit une toxine qui éradique les autres plantes chimiquement (c'est un arbuste-roundup en exagérant un peu)


2016-10-22_13-09-12.jpg
-21.124947 , 55.480061
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1448.47 m
Forêt de la Roche Merveilleuse: Herbe chiffon, à arracher, d'urgence.


2016-10-22_13-09-47.jpg
-21.124947 , 55.480061
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1448.47 m
Forêt de la Roche Merveilleuse: Herbe chiffon


2016-10-22_13-13-29.jpg
-21.124947 , 55.480061
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1448.47 m
Forêt de la Roche Merveilleuse: Invasion d'herbe chiffon ici en graines (graines qui volent).
Une ancienne intervention ONF pour retirer des accacias a fait une clairière qui a accéléré leur invasion ici. J'ai arraché mais il faudra revenir tirer les pousses rapidement (plein de graines)
Le sol est un peu blanc tout autour, car il a beaucoup neigé... de flocons de graines d'herbe chiffon!
La route de BRAS SEC qui vient d'être élargie, avec les talus terre à nue avec plus de soleil encore, sera une zone tremplin-herbe-chiffon!



2016-10-19_15-33-43.jpg Route Forestière de la Roche Merveilleuse.
-21.126459 , 55.481707
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0072
Altitude : 1382.59 m
Voie Rapide pour l'herbe chiffon (occupe ici quasi 100% du talus routier)

Alerte: la pancarte de Roger Lavergne qui s'est présenté: certains créoles tiquent dessus chaque jour, il faut le dire...

2016-11-10: problème avec les touristes, ils sont trop emmerdants, il faut détruire la facilité d'accès au chantier en encombrant le chemin d'accès, sous peine d'avoir des chiottes.

2016-12-02, depuis la note précédente, présence tous les jours 1 à 2h, surtout du galabert
2016-11-26_15-40-02
2016-11-26_15-40-02
-21.124995 , 55.480211
97413 Cilaos
Parcelle : 000 / AK / 0022
Altitude : 1451.25 m
Plante avec épines avec un peu la logique de galabert (fait de la liane, angles droit, épines, et se marcotte aussi)
Cette plante semble avoir étouffé quelques bois de nèfles, mais en fait c'est une ronce locale qui est associée à un grand papillon noir et bleu, assez rare, et à laisser.

Plus au sud et un peu à l'est, gros bordel suite à la présences de bois de pin maritines abbatus: zone d'herbe chiffon, galabert âgé de plus de 13 ans, quelques gros troènes, presque pas de longoses de ce coté, travail au sécateur et à la scie, avant de déssoucher les galaberts.

Monsieur Galabert a fait une tellement grosse connerie que la plante envahissante qu'il a introduit porte son nom ("GALABERT" pour dire  "lantana camara"!)

janvier 2017: arrachage des longoses le long du sentier botanique entre pancarte "bois d'ortie" et pancarte "longose", coté ouest, zone à herbe chiffon.
Expérience sur les tas: séparation des rhizomes pour les entreposer sur un tapis de végétation coupée les isolant du sol, puis aussi tard que possible, quand le tas est fini, remettre dessus les feuilles et tiges coupées.

Prévu pendant la floraison: arrachage partiel des tiges en tirant simplement dessus ce qui vient sans s'occuper des rhizomes restant ancrés au sol, pour éviter une fuctification à proximité des zones restaurées, et aussi augmenter la visibilité pour revenir arracher au pic les rhizomes ainsi laissés après saison des pluies.

Février 2017, début de l'essai de la grotte, et avec les grosses pluies, entreposage préliminaire des rhizomes à la pluie de sorte à récupérer par lavage une partie de la terre avant de les composter.

Mars 2017. Jonction entre le GR et la fin du sentier botanique, dégagement du versant ouest, très envahi: il gaut d'abord couper pour pouvoir voir les rhizomes à arracher. Couper permet de recouvrir les anciens tas de rhizomes à étioler, pour les nouveaux rhizomes et les petits tas à regrouper, ça sera la grotte, voir le transport en extérieur vers déchêterie.
La réflexion est établie que de retirer la matière constitutives des longoses appauvrissent le terrain précisément pour ce que la longose a besoin, et ces éléments semblent peut être exploité par la végétation originelle. En évitant de laisser sur place les feuilles, et en retirant les rhizomes, le terrain sera moins propice à l'invasion qu'il l'était originellement. La question du devenir des nutriments en forêt pour les dépôts sur site reste posée: il semblerait qu'ils partent, en dessous, dans le sous sol, sans s'étendre sur le sol de la surface et ne profiterait donc pas aux longoses arrachés ici même (mais peut être à des longoses plus bas en altitude, mais on a plus bas un millier artificiel)

 Avril 2017. Nouvelle génération d'herbe chiffon à arracher, mais le point stratégique majeur est hors zone de la convention, sur zone touristique, il faut en discuter avant sans attendre la floraison d'hiver: Ainsi il faudrait particulièrement éradiquer celle du belvédère ou au moins empêcher toute fructication, car ce point élevé sème au vent et les plantes profitent des vêtements des touristes pour faire transporter leur graine le long du sentier botanique où effectivement l'herbe chiffon envahi d'abord le sentier.

Essai de diverses techniques de stockage temporaire de rhizome de longose.

Révolution sur le chantier: un sac "chronopost" permettant de regrouper les déchets.
- Les mettres à l'envers pour faire descendre la sève et sécher le rhizome...
- Les mettre en tas isolée de la terre, sur un tas d'herbe chiffon+troène+galabert: elle ne peuvent pas s'enraciner.
- Faire des tas retournées de temps en temps, ou autorisé à la reprise, mais sans attendre l'enracinement, de sorte que les tiges servent de poignées pour les transporter et les remanier.
Le smarphone équipé du logiciel Orux Map permet de tracer jour après jour les zones d'activité sur le terrain.
Il s'avère que quand la restauration sera terminée et qu'on sera en entretien qu'il faudra sortir les tonnes de rhizomes arrachées et les transporter par camion: dans cette éventualité, le stockage temporaire est une grotte, et ce qui a été entreposé avant et enseveli sous des feuilles, en espérant qu'une partie des rhizomes s'étiolent et que ça soit ça de moins à transporter.

Contact