index

FAIT ALARMANT: qui pue le pire..

Le scandale du diesel n'a pas encore assez été mesuré.
les constructeurs ont TOUS fraudés:
#POLLUTION_DES_DIESELS
(même pas pour faire moins de CO2)
20170919_160108


RÉSUMÉ RAPIDE:
Dans un premiers temps, les voitures diesel sans turbo étaient très fiables et très économiques, polluantes en apparence (elles fumaient), elles ne l'était pas autant que les voitures modernes et intéressantes pour les gros rouleurs même si on avait l'impression de conduire des camions ou des tracteurs. On a voulu ensuite faire des voitures aussi agréables à conduire que des voitures à essence et on a triché pour cacher la pollution visible en emettant par contre encore plus d'autres formes de pollution (nano particules au lieu de micro particule, et NOx)

En bref, pour soit disant limiter "l'effet de serre", on a toléré une pollution de proximité plus toxique.

Enfin, les voitures étant restés lourdes, puissantes, sur-équipés, souvent noires ou sombres (effet albédo = + de conso de clim), le "gain" en consommation n'est pas effectif.

Mais en plus de ceci:
En montagne en atomosphère confinée, les moteurs diesels combinent en plus de tout ça 4 défauts majeurs qui les rendent pire encore:

1- ils polluent plus encore en sous régime et en charge: en côte en sous régime (de l'ordre de 50 fois les normes admises)
2- la conformation des lieux concentre la pollution dans l'habitat (surtout rue du Père Boiteau et route de Bras Sec).
3- les véhicules plus lourds demandent plus d'énergie pour les routes en pentes.
4- Au ralenti, ces moteurs provoquent des vibrations plus puissantes que tout autre moteur, qui envahissent les habitations.

Pour en rire: cherchez "diesel" sur youtube... ou "diesel smoke"...

interdit par arrêté préfectoral: pour des raisons sanitaires: laisser tourner longuement un véhicule à l'arrêt.

Mais ça...
on-sen-fout


Route de Cilaos, succesion de virages en côte, les températures matinales inférieures à 17° jouent sur la fermeture de la vanne EGR dans la partie du trajet la plus peuplée de nombreux riverains, le mode "lowCO2" des véhicules "Parfois Sentent Atrocement" (PSA) ce qui augmente encore les taux d'oxyde d'azotes (qui deviennent de l'acide nitrique dans les poumons): La route de CILAOS est juste ce qu'il faut pour être un cauchemar des moteurs Diesel.

Sur la route de CILAOS, les moteurs ne polluent pas 2 fois à 4 fois plus que les normes admises déjà anormalement tolérantes, mais plutôt généralement 50 fois les normes admises: on cumule en effet ce qui fait puer un diesel: les reprises en sous régime, l'alternance de freinage et accélération: quelques dizaines de voitures par heure correspondent en pollution équivalente à des milliers qui feraient une route de plaine, (30 voitures montant la route de CILAOS polluent comme 1500 voitures qui seraient aux normes roulant en plaine...).
De ce fait une circulation modeste entraine en zone habitée et localement une pollution déjà suffisante pour provoquer des rhinites, des "rhûmes" de l'asthme..

Les voitures les plus polluantes (écrit en 2017) sont des usines à oxydes d'azote, surtout les modèles les plus haut de gamme (à grosse cylindrée) ET LES PLUS RÉCENTS, surtout lorsque qu'ils sont conduits par inadvertance en extrême sous régime (du genre monter lentement au belvédère de la Roche Merveilleuse à 900 tours par minute, avec une petite voiture peu puissante on rétrograde pour ne pas caller, avec une grosse voiture on passe quand même en puant énormément, sans faire de fumée visible).

 Extrêmemement polluant aussi est un moteur de voiture à l'arrêt non pas seulement par ce que en sous régime (tourne vers 900 tours/minutes), mais par ce qu'il est en charge pour alimenter la climatisation (plus la voiture est sombre, plus elle chauffe au soleil: 20 à 30° de plus pour une voiture noire garée au soleil, par rapport à une voiture blanche... clim à fond obligatoire).
Le phénomène de pollution n'est pas négligeable l'après midi quand il y a aucun vent près des parkings, l'air prend une "qualité urbaine" à des dizaines de mètres de la route dans la forêt.

Cela pose déjà des problèmes de santé en zone habitée: là où se succèdent tous les jours des files de voiture (rue du Père Boiteau, et de Mare sèche à Cilaos ville, La Route de Bras Sec - Matarum) les problèmes d'asthme, de bronchite ou de rhûme augmentent.
Dans ces zones là, en raison du climat, de l'humidité, des phénomènes locaux de confinement (tôt le matin et en seconde partie de l'après midi), la pollution présente des pics qui n'ont rien à envier aux des rues parisiennes: 20 minutes seulement de telle pollution locale suffiraient pour déclencher des affection broncho-respiratoires (il suffit de faire à pieds quand les nuages sont bas un aller retour cimetière-église par la rue du Père Boiteaux. Or on attribue trop souvent à la fraicheur ou l'humidité cet asthme, rhûme, irritation des bronches...

Dans l'À VENIR  Les voitures tout électriques régleront peut être ces problèmes (pas vraiment les hybrides mais surtout les seulement électriques qui récupèrent l'énergie du freinage)
Ces véhicules seraient (dans la logique de garder un esprit tout voiture pour les transports) les meilleurs véhicules pour la Route de Cilaos car l'énergie perdue en montée pour freiner ensuite est en grande partie récupérable par le freinage-récupération en descente... ET ÇA NE PUE PAS
Autre avantage, la plage de rendement s'étend des basse puissances aux hautes puissances: la consommation d'énergie est proportionelle en effet à l'effort demandé au moteur, alors que dans le cas des essences et diesels, le rendement baisse considérablement à basse puissance (si on demande 4 fois moins de puissance au moteur, il consomme que 2 fois moins par exemple)

Une mise en réseau des batteries de voiture pourrait aussi servir de réservoir d'énergie "tampon" pour le réseau électrique, permettant de mieux gérer les sources d'énergies.   C'est valable au Tampon aussi, pour stocker de l'énergie solaire (ou éolienne en d'autres type de lieux).

Le diesel gate a lancé l'alerte.

Un litre de diesel contient plus qu'un litre d'essence en énergie et en déchets de combustion: on ne peut pas comparer une consommation au litre entre ces deux carburants: l'essence devrait être moins cher (et avec une essence on consomme moins en montagne)

 Ce qui n'est pas normal, c'est que le prix du carburant devrait être fonction de la quantité d'énergie: un litre de diesel contient 1.5 fois plus d'énergie qu'un litre d'essence, ce n'est pas équitable: l'essence devrait être 50% moins cher que le diesel au litre...

Mais les automobilistes les plus avertis ont déjà constaté que le diesel (depuis les moteurs TDI) était à tel point plus cher à acheter et à entretenir qu'un moteur essence, qu'on y perdait finalement.

Dans l'avenir, si nous faisons comme la plupart des autres pays du monde, le diesel sera plus cher au litre que l'essence: investir dans le diesel est une erreur financière sachant que la France va se réaligner sur le monde, surtout en tenant compte du prix plus élevé de l'entretien et de la complexité chère et fragile de diesels qui ne seraient pas issue d'une triche. Même avec la triche, les moteurs diesels sont plus fragiles et plus cher d'entretien, et déjà certains Cilaosiens l'on compris en choissant une essence: tant qu'on ne parcours pas essentiellement des autoroutes et qu'on ne fait pas plus de 40km par trajet ROULER AU DIESEL COÛTE DÉJÀ PLUS CHER QUE ROULER À L'ESSENCE.

LE BRUIT d'un moteur diesel est de l'ordre de 10 fois celui d'un moteur essence au ralenti. Le diesel est une source de bruit (de vibrations) persistant lié à la présence constante de voiture en ville dont on n'ose pas couper le moteur pour un arrêt de durée indéterminée devant la boutique, quand on discute sur le bord de la route, quand on ouvre le portail...

solutions-pour-limiter-la-pollution-diesel?

fumer-tue

L'À VENIR
ÇA VIENT QUAND?



,