index

ALERTE!!!

nuisances sonores causées par le tourisme aérien:

LE TOURISME AÉRIEN, DÉVALORISATION MASSIVE DES LIEUX qui "aspirent au calme et à l'appaisement".

Comme partout dans le monde, le bizness et l'économie ont un impact... L'inscription à l'UNESCO était justement censée "éviter les effets négatifs de l'économie sur le Bien inscrit" sur une flore et faune unique au monde: Alors quoi penser du vacarme des hélicoptères qui ont accéléré les dégâts sur la nature en plus de dégâts sur la société même?: RÉPONSE, on ne peut pas prouver que c'est cela donc... on s'en fout. Mais quoi qu'en disent "les créoles qui aiment le bruit", le stress ambiant augmente en fonction des nuisances sonores et le bruit dégrade les relations sociales belles et bien corrélée à l'ambiance imposée par les hélicos: ce vacarme aérien favorise l'augmentation de tous les autres bruits de voisinage: des chiens qui hurlent en passant par les sonos, on monte le son et c'est "la zone"....

 il est mal vu de dire des choses négatives, mais à force de se boucher les yeux et les oreilles, on laisse déraper l'ingérence des lieux et le patrimoine est remis en question

 90% de la superficie inscrite à l'UNESCO pourrait être purement et simplement abandonnée, en tout cas, abandonné techniquement car "trop dégradée" pour être maintenu en l'état fautes de moyens, l'effort de préservation ne pourrait désormais qu'être consacré aux "10% restant jugés encore sains  pour sauver au moins ça plutôt que rien du tout: comprenez qu'on a quasiment perdu 90% du patrimoine inscrit... déjà... en 2017!!! et qu'il est temps se de RÉVEILLER...




ALERTES !!!

Tourisme aérien: ça fait trop de bruit, et surtout TROP LONGTEMPS: mesures d'occupation temporelle... aucun changement traduisant des efforts de prestataires campés sur leur positions et aggravation en avril 2018 (on commence à 6h30 on finit plus tard que midi, soit 2 heures de perdues par rapport avril 2017).

Plantes invasives: Le paysage est en danger, on risque le label UNESCO, c'est expliqué en détail sur ce dossier.


Forêt De la Roche Merveilleuse.
Tentative de maintenir quelques hectares de forêt primaire: chantier longoses.
Un patrimoine inestimable: sauver 2 à 5 hectares est possible. Pour sauver les 18 hectares du Parc à Boeuf, il faudrait 20 emplois, c'est encore jouable.


Agriculture: l'usage massif de pesticides  pour un produit de terroir (lentilles de Cilaos) pourtant appelé à être "bio" et même vendu comme tel et le ravage du paysage "passé au lance flammes".





,