C'est tout?!


NOUS ?
PHOTOS ALERTES MÉTÉO PROJET  CONTACT


TOURISME AÉRIEN: MESURES acoustiques révélant l'impact du tourisme aérien dans la durée: 
SPECTROGRAMMES et EXEMPLES
Depuis des années le bruit des aéronefs dure de plus en plus longtemps, jusqu'à occuper les lieux de 7h du matin jusqu'à plus de 13h dans l'après-midi (mise à jour juillet 2018: toute la journée si la météo le permet)...


Bienvenue  CILAOS

CILAOS concentre environ 5000 habitants dans un cirque de montagnes circulaire dont les remparts sont inscrit à l'UNESCO et appartiennent à un Parc National, les lieux étant dans la liste des points chauds de la Biodiversité mondiale en raison de la présence des forêts primaires à fort taux d'endémisme (plantes et oiseaux uniques au monde): une nature en principe "préservée" qui inclue également la Réserve Biologique du Matarum.

CILAOS est également un lieu de villégiature touristique "village créole des hauts" et "station de montagne et de bien-être", encore réputé pour son calme, ses thermes, et "capitale de la randonnée de l'Océan Indien" à la croisée des sentiers de randonnée de l'île, au pied du Piton-des-Neiges sommet de l'île, desservi par une route qui rend facile l'accès au lieu...

Localisation : CILAOS et son cirque sont au coeur de la Réunion, presque au centre...

cilaos-localisation

Comme partout dans le monde, le bizness et l'économie ont un impact considérable... L'inscription à l'UNESCO était justement censée "éviter les effets négatifs de l'économie sur le Bien inscrit" et le Parc National devait "préserver le ressenti de quiétude dans les cirques, pitons et remparts", mais ça n'a pas empêché Cilaos de devenir une "zone" où règne le le vacarme des hélicoptères qui ont accéléré les dégâts sur la nature en plus de dégâts sur la société même (quoi qu'en disent "les créoles qui aiment le bruit", le stress ambiant augmente en fonction des nuisances sonores et le bruit dégrade les relations sociales: ce vacarme aérien favorise l'augmentation de tous les autres bruits de voisinage): la pollution sonore d'origine aérienne a urbanisé sur le plan acoustique tout l'intérieur de l'île qui avait échappé par mirâcle à l'urbanisation galopante et ça n'aide pas en effet les oiseaux endémiques rescapés à communiquer loin, défendre leur territoire devenu tout petit, se reproduire et entretenir la végétation locale déjà en perdition alors que déferlent des prédateurs mieux adaptés à ce contexte urbain et plus prolifiques: ce contexte aide les plantes envahissantes à plus vite remplacer les plantes locales, transportés par le merle-maurice en particulier (officiellement recconu vecteur principal de la goyave, mais ça vaut pour d'autres plantes, la longose, la passiflore, le troène...). On constate, hélas l'accélération de cette dégradation, et ce site a même été écris dans le but de lancer l'alerte à ce propos: une profonde déficience dans la protection de ces espaces si précieux (c'est une zone insulaire, des forêts primaires, c'est pas banal!!!) à tel point que le patrimoine est remis en question et que 90% de la superficie pourrait être purement et simplement abandonnée par l'UNESCO, et en tout cas, abandonné techniquement car "trop dégradée" pour être maintenu en l'état, l'effort de préservation restant consacré aux "10% restant jugés encore sains" pour sauver au moins ça plutôt que rien du tout: comprenez qu'on a quasiment perdu 90% du patrimoine inscrit... déjà... en 2017!!!



Le vacarme du tourisme aérien  par beau temps, SYSTÉMATIQUEMENT.




PLANTES INVASIVES

La perte d'esthétique du paysage due à ces invasions végétales est directement perçue sur le Bien inscrit à l'UNESCO, déclaré par les experts à 90% dégradé en 2017.
L'importance du paysage acoustique et offalctif reste oubliée des humains mais pourtant cela joue aussi...



AGRICULTURE


 Nous ne sommes pas épargnés par l'usage massif des pesticides, de voir à ce point de la chimie et de la terre brûlée (aux défiolants) est inattendu dans le contexte actuel d'île "modèle développement durance" surtout pour un produit de terroir réputé "BIO". Un jour il faudra concrétiser le baratin: on parle en effet de bio et de durable, mais c'est encore que des maux...



NOUS ?
PHOTOS ALERTES PROJET
MÉTÉO  CONTACT